fbpx

Chaque professionnel de l’immobilier le sait, rentrer des mandats est ce qu’il y a de plus important dans ce milieu. Bien que très recherché, ce type de contrat que signent les propriétaires-vendeurs de biens immobiliers est assez difficile à obtenir. Il faut avant tout que le propriétaire fasse confiance à l’agent et constate qu’il est expert dans son domaine. Et cela passe par plusieurs étapes importantes que nous avons listé dans cet article.

Les visites virtuelles à 360°

Proposer les visites virtuelles à 360° est un véritable atout pour montrer à la fois aux propriétaires que vous mettez en avant son bien immobilier à la vente, mais aussi aux futurs acquéreurs car ils peuvent “pré-visiter” le bien avant de se déplacer.

Faite à partir de photos à 360°, les visites virtuelles sont principalement utilisées pour mieux visualiser les projets de travaux ou les logements neufs, mais elles sont tout aussi intéressantes pour les logements anciens. Bien qu’elles ne remplaceront jamais la visite physique d’un bien, ces visites peuvent s’avérées pratique pour les personnes à mobilité réduite par exemple, qui évitent donc de trop se déplacer et d’enchaîner les visites.

Faire des photos professionnelles

Les photos sont ce qu’il y a de plus importants dans vos annonces car c’est ce que regardent en premier les acheteurs. Si elles ne sont pas attrayantes, ni de bonne qualité, vous risquez d’avoir peu de demandes de visite pour vos biens.

Lors du premier entretien avec un vendeur, il est important de lui expliquer que vous allez vous même réaliser des photos de qualité de son bien. Trop souvent, les vendeurs veulent utiliser leur propre photos qui ne sont pas forcément nettes ou d’actualité.

Investir dans du matériel professionnel pour faire des photos parfaites est probablement la meilleure idée que vous pouvez avoir ! Il existe de nombreux appareils photos qui font d’excellents clichés et qui ne sont pas très onéreux.

Le matériel ne faisant pas tout, il faut veiller à la façon dont sont prises les photos de l’annonce. On prend soin d’ouvrir les volets de la pièce, de ranger ce qui peut paraître désordonné, de prendre la pièce dans l’angle qui rend le mieux selon sa grandeur et son agencement, etc. Il ne faut pas hésitez à prendre plusieurs clichés d’une même pièce avec des angles différents pour avoir le choix et sélectionner la meilleure photo.

Utiliser les bons outils

Tous les professionnels de l’immobilier le savent : utiliser les bons outils est essentiel. Principalement car cela peut être une perte de temps de devoir chercher manuellement des informations qui peuvent être récolté par le biais d’un logiciel.

Valeurs Vénales vous permet par exemple de trouver en quelques clics les valeurs locatives et vénales de France grâce à une base de donnés des biens vendus actualisé en temps réel. Tout y est optimisé pour trouver ce que vous cherchez rapidement et simplement. Ainsi, il est possible de montrer aux vendeurs les ventes récentes de son quartier et qui correspondent aux mêmes critères que son bien.

Il existe également bien d’autres outils qui sont essentiels pour les agents immobiliers, comme les logiciels qui servent à créer des plans en 3D par exemple, ou encore des logiciels permettants de faciliter la pige.

Multidiffusion des annonces

Certains vendeurs sont persuadés que si l’annonce de leur bien se trouve uniquement sur le site de l’agence, celui-ci ne se vendra pas ! Même si ce n’est pas forcément vrai, il faut donc leur prouver que l’annonce sera partagée sur différents sites web comme Le Bon Coin, Se Loger ou Logic Immo.

Il existe de nombreux logiciels qui permettent de faire cette tâche de façon automatique pour éviter d’avoir à poster manuellement chaque annonce sur chaque site. Ils sont généralement payants, mais pas forcément très onéreux, et font bénéficier d’un gain de temps immense tout en augmentant le nombre de contact.

Fournir un rapport détaillé au vendeur

C’est là où le vendeur voit la conscience professionnelle de l’agent immobilier qui s’occupe de son bien, à la qualité des rapports qu’il lui fournit. Il est donc fortement conseillé de donner un rapport complet du bien avec l’estimation et l’explication qui permet de comprendre comment celle-ci a été réalisé. En effet, annoncer un prix au vendeur sans lui dire comment on l’a trouvé et un peu ubuesque.

Un rapport détaillé et soigné fera toujours sensation car cela apportera à l’agent immobilier la crédibilité que le vendeur recherche chez un professionnel. Il faut donc lui fournir un document qui reprend l’ensemble des éléments qui ont été nécessaire à la réalisation de l’estimation : les photos du bien mis à la vente, le plan cadastral, les différents biens similaires qui ont été vendu récemment que l’on peut trouver sur Valeurs Vénales, et pour finir les détails de l’estimation.

Conclusion

Pour pouvoir rentrer des mandats facilement, il y a également d’autres points essentiels à surveiller comme l’attitude de l’agent immobilier qui doit être à la fois assez détendu pour mettre à l’aise les clients tout en étant sérieux pour montrer que l’on a à faire à un professionnel. Il faut également savoir rassurer les vendeurs sans pour autant leur faire miroiter quelque chose d’impossible.

Le suivi de la clientèle est aussi un des éléments clé qui permettra à un vendeur de savoir que son bien est entre de bonnes mains et que l’agent ne l’oublie pas. Bien qu’annoncer à un vendeur qu’il n’y a pas de visite de prévu pour son bien n’est jamais très plaisant, il est pourtant très bien vu de l’appeler pour l’en informer. Cela permet aussi de pouvoir faire un point sur le prix et l’annonce qui peut être modifiée si cela est nécessaire.

La communication doit être au cœur des préoccupations des professionnels de l’immobilier pour s’assurer que les vendeurs et les acheteurs sont informés de tout ce qui les concerne. Il ne faut hésiter à faire comprendre au vendeur que son estimation personnelle est trop haute et que le bien aura probablement du mal à se vendre à ce prix, mais surtout à lui expliquer pourquoi et à lui montrer des preuves.