Le Ministère du Logement a en effet indiqué un « arrêté douche » récemment publiée, qui stipule que les constructeurs doivent installer des douches à l’italienne adaptées aux personnes âgées ou handicapées dans les logements neuves à partir de 2021.

Cette décision concerne « les appartements en rez-de-chaussée et les maisons individuelles en lotissement ou destinées à la location » et « s’appliquera dès le premier janvier 2021. Elle sera étendue au premier juillet 2021 à l’ensemble des appartements desservis par ascenseur », détaille le communiqué du Ministère du Logement. Bien entendu, cela n’interdit pas les baignoires, mais dans ce cas, la conception de la salle de bain doit permettre de remplacer facilement de telles douches pour répondre aux besoins des personnes âgées ou handicapées.

 

Des inquiétudes sur ce sujet  

Ces nouvelles obligations inquiètent la Fédération française du bâtiment, qui s’inquiète de l’augmentation des sinistres. En décembre 2019, lorsque le gouvernement avait décidé de mettre en place des douches à l’italienne lors de la Comité interministériel du handicap, Alain Chapuis, entrepreneur et élu référent accessibilité à la Fédération française du bâtiment avait indiqué que « cela oblige à prévoir une étanchéité générale sur toute la surface du sol de la salle de bains ainsi qu’une étanchéité partielle sur les parois verticales ». En effet, « c’est une augmentation de charge qu’il va falloir reprendre par les structures du bâtiment. Cela va engendrer un surcoût très important » avait-il ajouté.