Au cours des trois derniers mois, le nombre de permis de construire a augmenté de 9,6% par rapport aux trois mois précédents. Cependant, les autorisations ont chuté en décembre et s’est finalement “stabilisée” en janvier.

Selon les données publiées par le gouvernement, après une forte reprise l’été dernier, la construction de logements en France a stagné entre novembre et janvier. Au cours des trois derniers mois, le nombre de permis de construire a augmenter de 9,6% par rapport aux trois mois précédents. Mais après une “augmentation régulière” de juillet 2020 à novembre 2020, les permis de décembre sont retombés à une dernière baisse en janvier, selon le ministère de la Cohésion Territoriale.

Au cours de la même période de novembre 2020 à janvier 2021, “le nombre de logements autorisées est toujours inférieur de 10,6% au niveau moyen des trois mois précédant le premier confinement”, entre décembre 2019 et février 2020. En chiffres absolus, 377 600 ont été approuvés a la construction au cours des douze derniers mois, soit une diminution de 73 500 par rapport aux douze mois précédents.

Une chute pour les mises en chantier

Cette chute s’applique également aux mises en chantier. Par rapport à août 2020 à octobre 2020, on estime qu’il a baissé de 11,2%. Le ministère a expliqué : “On estime que 344.900 logements ont été mis en chantier, soit 44.000 de moins (-11,3 %) que pendant les douze mois précédents”. Ce nombre est proche de son creux historique de mai 2015 (328 000 logements ont été mises en chantier au cours des 12 derniers mois). Il s’agit également du niveau le plus bas depuis le début des années 2000.

La construction de logements neufs en baisse

Si nous regardons de près, le plus important est que l’autorisation et la construction commencent à se bloquer. Entre novembre et janvier, le nombre de permis de construire a diminué de 21,5% et le nombre de mises en chantier de 15,9%.